Cité de la musique avec son musée de la musique et ses salles de concert

La Cité de la Musique est une communauté sociale du Parc de la Villette, qui est explicitement consacrée à la musique et aux examens, tout comme deux couloirs de spectacles, qui comptent plus de 400 spectacles chaque année. Pas de vue sur le hall du spectacle de la salle Pleyel qui est supervisé par eux et la salle d’exposition du Musée de la Musique comme médiathèque.

Le dessinateur qui a structuré la Cité de la Musique s’appelait Christian de Porzamparc, qui se concentrait sur une communauté sociale avec simplicité et facilité et un style avancé qui pouvait sans trop s’étirer être coordonné avec l’excellent parc englobant de Paris et ne pas ressembler à un ” pouce endolori “.

Le Parc de la Villette est un endroit idéal à visiter pendant vos vacances à Paris, avec un travail, une culture et une détente dans toute la zone de bord et il attire un grand nombre de personnes chaque année, aux côtés de nombreuses autres attractions incontournables et notables de la région, y compris la Cité Des Sciences et de l’Industrie qui est le plus grand centre historique des sciences en France mais aussi en Europe, le remarquable film Geode, la Grande Halle, le sous-marin Argonaute utilisé par la force navale française et bien plus encore.

La Cité de la Musique a été ouverte pour la première fois en janvier 1995, et à partir de ce moment est devenue un lieu de référence mondial pour aider à unir un large éventail de musique et de plans pour aider à éclairer et à aider les individus de tout âge, qu’ils soient un chouchou de la musique. , expert ou amateur pour aider à trouver la musique et à quel point elle a tendance à être riche.

Refer to de la Musique a en vérité deux couloirs musicaux, et le premier est connu sous le nom de Cite Concert Hall qui peut accueillir 980 personnes avec sa structure particulière et sa splendide acoustique.

Ce couloir de spectacle est l’endroit où vous pouvez découvrir et rencontrer une partie des artistes les plus remarquables de tous les temps et avec une détermination différente du baroque au contemporain et du style ancien au jazz ou à la musique du monde. Pourtant, pas seulement cela, la Cité de la Musique propose en outre un programme de spectacles instructifs où l’on peut se familiariser avec une sorte de musique, d’auteurs, d’instruments et plus particulièrement destinés aux jeunes.

Le deuxième couloir de spectacle est l’amphithéâtre qui a un orgue à l’intérieur, mais est dans une plus grande mesure un espace à proximité avec seulement 230 sièges où il joue principalement comme lieu de présentations et de musique d’ambiance. Malgré le fait que vous pouvez également découvrir des projections mélodiques et des spectacles à l’Amphithéâtre qui sont du Musée de la Musique Musée avec certains jouant les premiers instruments, ou si les choses sont excessivement délicates, un double pour s’abstenir de nuire au premier instrument tenu à l’intérieur de cette galerie de musique à couper le souffle à Paris.

La Cité de la Musique fait progresser le commerce entre les sociétés musicales orientales et occidentales et du retour vérifiable à l’époque médiévale jusqu’à nos jours. De plus, à la lumière de cela, l’Ensemble Intercontemporain, qui compte actuellement 31 solistes et se consacre à la musique du 21e siècle et aux nouvelles œuvres, est également présent dans cette communauté sociale.

De même, ce milieu accueille des artisans renommés de France et du monde entier, avec plus de 200 spectacles distincts composés chaque année, sans oublier que la Salle Pleyel est un auxiliaire qui accueille en outre un large éventail d’ensembles et de spectacles. À vrai dire, en ce moment l’Orchestre de Paris occupe la salle Pleyel, qui se trouve près des Champs-Élysées, jusqu’à ce qu’ils déménagent à long terme à la Philharmonie de Paris, qui sera le merveilleux nouveau hall d’exposition de 2400 places à proximité. la Cité de la Musique dans le Parc de la Villette.

Il existe en outre un espace multi-raisons avec une médiathèque, qui a été ouverte pour la première fois en 2005, qui dispose de bureaux ultra actuels et est destinée aux artistes compétents et à ceux qui souhaitent se familiariser avec la musique ou les instruments.

Avec son immense quantité de disques variés qui se compare à environ 70 000 et en constante évolution, il y a des documents imprimés à côté du son, des médias variés et des médias mixtes. En outre, il existe des ressources en ligne où vous pouvez regarder des spectacles qui ont été joués à la Cité de la musique, trouver la toile de fond historique des instruments, des collections, des partitions musicales, des subtilités des auteurs, des producteurs d’instruments et bien plus encore. Dans tous les cas, c’est en plus un atout inestimable pour l’acquisition de données sur les ateliers et les écoles de musique et il y a à peu près 7 000 notes identifiées au Musée de la Musique.

De plus, la Folie Musique se trouve en plein cœur de ce lieu social et est un espace dédié à l’autonomisation de l’acte de musique pour les deux adultes et les jeunes et il existe des ateliers d’exception destinés aux enfants tout comme aux familles dont les studios de son, les guitare électrique, plat en acier, etc. et les ateliers pour adultes sont fréquemment organisés avec des artistes visiteurs pour en faire un lieu de vacances insondable à Paris à visiter.

À l’intérieur de la Cité de la Musique, vous pouvez également découvrir la librairie Harmonia Mundi, située entre le hall principal du spectacle et le passage vers le centre historique du Musée de la Musique. Ici, vous aurez la possibilité d’acheter des DVD, des CD, des livres et bien plus encore sur pratiquement tous les sujets que vous pourriez envisager de faire avec la musique.

Victoria Theatre and Concert Hall Singapore

This authentic structure began as the Town Hall. Building process was moderate, it took right around 6 years to finish. This could be because of tight funds in those days as the structure was supported through open assets.

The two story building was structured by John Bennett, and it was based for a great scope. Its wonderfully planned structure with a great deal of Italian impact, just as impacts from the British Neo-style during the Victorian time. It had a lobby on every one of its two stories, just as workplaces for the metropolitan staff in those days. Shows and theater creations were performed at the Town Hall in those days, and it was likewise utilized for some balls.

Truth be told, the Town Hall housed the Singapore Library, which later turned into the Raffles Library and afterward along these lines, become the National Library. There are a few Singapore inns in focal business locale which are close by the Victoria Theater and Concert Hall. These incorporate the Fullerton Hotel and Peninsula Excelsior Hotel. Different lodgings which are not so distant incorporate the Marina Bay Sands resort, Mandarin Oriental and Raffles Hotel.

At the point when Queen Victoria passed on in 1901, there was a gigantic discussion whether to respect her with a sculpture. Rather, it was picked to respect her with a structure. In this manner, another open lobby was included 1903, close to the Town Hall.

The respecting of Queen Victoria has in a roundabout way added to the quality of the Victoria Theater. About $368,000 was raised for the development of the structure through open assets. There were overabundance of over $22,000, which was utilized for the repairs of the Town Hall. The new structure was authoritatively opened in 1905. The next year likewise observe another expansion. The now-renowned 54 meter tall clock tower was added between the two lobbies to associate them, giving bystander a feeling that the two structures were one. The two structures were associated with a typical hallway. The Town Hall re-opened in 1909, and The Pirates of Penzance was the primary execution arranged at the revamped constructing.

Waterways Trading Company gave a watch to the clock tower which had a clock face on every one of the four sides and it tolled hourly. The hourly ring upset the visitors at the Hotel de I’ Europe which was by the Padang in those days. The rings were halted from 9pm to 7am with the goal that visitors at the inn can have a decent night rest.

Another reality which most don’t know is that the sculpture of Sir Stamford Raffles. It used to remain at the Esplanade and was moved to remain before the two corridors just in 1919.

The structures turned into an improvised clinic during the World War II and in 1947, the Victoria Memorial Hall, which filled in as a metropolitan structure, was where Japanese officials and troopers who was blamed for slaughters and barbarities were gone after for atrocities. Major-General Saburo Kawamura and Colonel Masyuki Oishi were denounced and condemned to death there.

In 1954, the Town Hall was revamped and cooling was introduced. It turned into the Victoria Theater with a seating limit of more than 900. It experienced another major redesigning and retrofitting in 1979, as was re-opened as Victoria Concert Hall. A display was included and the second story galleries on the front and back were glassed.